Que mettre dans sa check-list de baptême ?

Programmer un baptême, qu’il soit civil ou religieux, est une tâche qui peut s’avérer aussi chronographe que fastidieuse. C’est pourquoi dresser une check-list est préconisé pour ne rien oublier. Bien qu’elle puisse paraître anodine, cette check-list revêt néanmoins d’une importance cruciale afin que tout se déroule à merveille. Voici donc un panorama des détails qu’on doit y introduire.

3 mois avant le baptême

On doit énumérer premièrement dans ladite check-list baptême le fait qu’au moins 3 mois avant le grand jour, on doit contacter la paroisse afin de fixer une date. De toute façon, dans la grande majorité des paroisses, il faudra au minimum un délai de 3 mois pour réserver une date ainsi que pour la déposition du dossier nécessaire. Après, il convient de définir approximativement le budget nécessaire pour la concrétisation d’un tel événement ainsi que la liste des convives. En parallèle, il faut choisir le parrain et la marraine qui auront en effet un rôle important dans la vie de l’enfant. Le choix du thème du baptême figure également parmi les étapes fondamentales qu’on doit prendre en considération 3 mois avant le jour J. Bien sûr, c’est le thème qui va conditionner chaque étape jalonnant le processus d’organisation telle que le choix du lieu de réception, la manière dont on va personnaliser le faire-part, la décoration, le menu, etc. En ce qui concerne le choix du lieu où se déroulera l’après-baptême, on a le choix entre différents endroits : à la maison, au restaurant, dans une salle de réception… 3 mois avant l’événement tant attendu, on doit commencer par sélectionner les prestataires qui vont contribuer à la réussite du baptême : photographe, traiteur, décorateur, loueur de salle, gérant du restaurant, animateurs, etc.

Dans l’idéal, il apparaît plus judicieux d’envoyer les faire-part 3 mois avant le baptême afin que chaque invité puisse s’organiser, d’autant plus que lorsqu’il habite loin de l’endroit où se déroulera l’événement.

1 à 2 mois avant le jour J

1 ou 2 mois avant la date de la cérémonie, on doit rencontrer le traiteur ou le restaurateur dans l’optique de choisir un menu. Puis, il faut aussi procéder à la sélection du pâtissier à qui revient la tâche de réaliser la pièce montée, aux choix des dragées et à l’achat de la décoration. Ensuite, on doit prévoir plus de temps pour mieux choisir la tenue que l’enfant va porter le moment venu. On doit aussi prendre le temps pour dénicher la tenue idéale qu’on va porter sachant qu’on sera mis à l’honneur le jour en tant que parents. D’autre part, l’élaboration de la liste des cadeaux est aussi à ne pas oublier ainsi les réunions préparatoires à l’égalise (dans le cadre d’un baptême religieux), la planification des animations, dressage du plan de table, l’achat de cadeaux pour les invités, la création d’un livret de baptême et le rencontre avec le parrain et la marraine.

Après le baptême

Au terme des festivités, les missions des parents n’en sont pas pour autant achevées. Cela étant dit, on doit envoyer une carte de remerciement à chaque invité ayant effectué un geste particulier à l’occasion du baptême. Pour ce qui est de la rédaction des remerciements, quelques lignes suffisent pour adresser aux convives ses plus sincères remerciements.

Les décorations indispensables pour une fête inoubliable
Acheter une robe de cérémonie pour sa fille directement en ligne